Outils d'utilisateurs

Outils du Site


films

Cette page fournit une liste de films qui gravite autour des sphères de la technologie informatique, science-fiction, mais aussi des films cyberpunks, des documentaires, des biographies…

Fiction

Animation

Akira Le shot de la moto emblématique de Tetsuo

Akira est un film d'action de science-fiction animé japonais de 1988 réalisé par Katsuhiro Otomo. Il a été écrit par Otomo et Izo Hashimoto et basé sur le manga d'Otomo du même nom, se concentrant principalement sur la première moitié de l'histoire. Le film dépeint une version dystopique de Tokyo en l'an 2019, avec des tons cyberpunk. L'intrigue se concentre sur le motard adolescent Tetsuo Shima et ses pouvoirs psychiques, et le chef de son gang de motards, Shotaro Kaneda. Plusieurs partis, dont Kaneda, le terroriste de résistance Kei, le colonel Shikishima du JSDF et un trio d'espers, tentent d'empêcher Tetsuo de libérer Akira, le psychique emprisonné. Alors que la plupart des designs de personnages et des paramètres ont été adaptés du manga original, l'intrigue restructurée du film diffère considérablement de la version imprimée, taillant une grande partie de la dernière moitié du manga.

Cowboy Bebop: Le film

Cowboy Bebop: Le film, connu au Japon sous le nom de Cowboy Bebop: Knockin' on Heaven's Door (Japonais: カウボーイビバップ 天国の扉 Hepburn: Kaubōi Bibappu: Tengoku no Tobira), est un film d'action d'animation western de 2001 basé sur l'anime de 1998 Cowboy Bebop créée par Hajime Yatate. Plusieurs membres du personnel de la série originale ont travaillé sur le film, dont le réalisateur Shinichirō Watanabe, l'écrivain Keiko Nobumoto, le créateur de personnages Toshihiro Kawamoto et le directeur de l'animation Hiroshi Osaka, et le compositeur Yoko Kanno. La voix originale anglaise et japonaise ont repris également leurs rôles.

Cowboy Bebop: Le film se déroule entre les épisodes 22 et 23 de la série originale. L'intrigue est centrée sur un mystérieux terroriste qui projette de détruire la population humaine sur Mars en utilisant un agent pathogène inconnu. L'équipe de chasseurs de primes du vaisseau spatial Bebop travaille pour trouver le terroriste et découvrir la source de l'agent pathogène avant que l'attaque puisse avoir lieu.

Le film a été conçu par Watanabe comme une extension de son travail sur la série télévisée, qu'il a traitée comme une série de films miniatures. Afin de ne pas aliéner les fans de la série, une grande quantité de matériel esthétique a été incorporée, tout en l'ajustant pour la rendre accessible aux nouveaux venus. L'augmentation du budget et des installations de production a permis l'utilisation de styles de tournage associés à des films en direct et une qualité d'animation supérieure à celle de la série. Des éléments thématiques arabes ont été incorporés pour contraster avec la série, ce qui a conduit Watanabe à se rendre au Maroc pour des recherches. L'atmosphère arabe était également utilisée dans la musique de Kanno.

Le film a été produit par les studios Sunrise, qui avaient précédemment développé la série originale, Bones, un studio plus tard fondé par l'ancien personnel de Sunrise, et Bandai Visual. Cowboy Bebop: The Movie est sorti en salles au Japon le 1er septembre 2001 et aux États-Unis le 11 août 2002. Le film a reçu des critiques généralement positives des critiques grand public et d'anime et a été nominé pour le Prix du meilleur film d'animation du Online Film Critics Society.

Ghost in the Shell Ghost in the Shell

Ghost in the Shell, connu au Japon sous le nom de Mobile Armored Riot Police: Ghost In The Shell (攻殻機動隊 GHOST IN THE SHELL Kōkaku Kidōtai Gōsuto In Za Sheru), est un film de science-fiction de 1995 basé sur un manga du même titre (Ghost In The Shell). par Masamune Shirow. Le film a été écrit par Kazunori Itō, réalisé par Mamoru Oshii, animé par Production IG, et a joué les voix d'Atsuko Tanaka, d'Akio Ōtsuka et d'Iemasa Kayumi.

Ghost in the Shell suit la traque de l'agence de sécurité publique Section 9 pour un mystérieux hacker connu sous le nom de Puppet Master. Avec l'aide de son équipe, Motoko Kusanagi suit et trouve son suspect, pour ensuite se laisser entraîner dans une séquence complexe d'intrigues politiques et dissimuler l'identité et les objectifs du Maître des Marionnettes.

Les thèmes philosophiques dominants du film incluent l'auto-identité dans un monde technologiquement avancé. La musique, composée par Kenji Kawai, comprenait une ancienne langue japonaise dans une chanson de mariage qui sert de pièce clé de la musique menant à l'apogée du film. Considéré comme l'un des plus grands films d'anime de tous les temps, Ghost in the Shell a été acclamé par la critique, qui a fait l'éloge de ses visuels, qui étaient à l'époque la synthèse la plus efficace de l'animation celtique traditionnelle et de l'animation CG. Il a servi d'inspiration pour les cinéastes tels que les Wachowski.

En 2004, Oshii a dirigé Innocence, présenté comme une œuvre séparée et non comme une véritable suite de Ghost in the Shell. En 2008, Oshii a publié une version mise à jour du film original, intitulé Ghost in the Shell 2.0, qui présentait un nouvel audio et des graphismes 3D mis à jour.

Ghost in the Shell 2: Innocence

Ghost in the Shell 2: Innocence, connu au Japon sous le nom de Mobile Armored Riot Police: Innocence (攻殻機動隊 イノセンス Kōkaku Kidōtai Inosensu). Sorti au Japon le 6 mars 2004 et aux États-Unis le 17 septembre 2004, Innocence disposait d'un budget de production d'environ 20 millions de dollars (environ 2 milliards de yens). Pour augmenter la somme, le président de Production IG studio, Mitsuhisa Ishikawa, a demandé au président de Studio Ghibli, Toshio Suzuki, de coproduire.

Avec une histoire vaguement liée au manga de Masamune Shirow, le film a été écrit et réalisé par le réalisateur de Ghost in the Shell, Mamoru Oshii. Le film a été honoré meilleur film de science-fiction aux 2004 Nihon SF Taisho Awards et était en compétition au Festival de Cannes 2004. La bande sonore du film a été publiée sous le nom Innocence OST et un roman intitulé Innocence: After the Long Goodbye a été publié le 29 février 2004. Ce film fait de nombreuses allusions et références à d'autres œuvres célèbres, telles que The Future Eve. La sortie du film sur DVD étranger a été confrontée à de nombreux problèmes allant de la licence à l'audio.

La série est centrée sur les membres d'une unité d'application de la loi cybernétique d'élite de la sécurité publique connue sous le nom de Section 9, dans le cadre de leurs enquêtes sur les affaires de cybercriminalité et de terrorisme; ces cas sont souvent liés à leur poursuite d'un hacker d'élite «Super Class A» et d'un terroriste d'entreprise connu sous le nom de «The Laughing Man». Une série d'animations humoristiques courtes, intitulées Tachikomatic Days, est diffusée après chaque épisode. Ces courts métrages sont à l'origine des «think-tanks» de Tachikoma de la série principale, et ils se rapportent généralement directement à l'histoire de l'épisode Stand Alone Complex précédent.

La première saison a également été adaptée en un long métrage OVA intitulé The Laughing Man, sorti en 2005 et deux séries de mangas en 2009. La série avait également reçu des retombées de jeux vidéo pour la PS2, la PSP et les téléphones mobiles. Le 2nd GIG a également été adapté par la suite en un OVA long métrage intitulé Individual Eleven, sorti en 2006; Solid State Society, une suite TV de la série Stand Alone Complex, a également été publié cette année-là.

Metropolis la "jungle de béton" de New York

Metropolis (メトロポリス Metoroporisu) Est un film animé de 2001 basé librement sur le manga Metropolis de 1949 créé par Osamu Tezuka, lui-même inspiré par le film muet allemand de 1927 du même nom, bien que les deux ne partagent pas les éléments de l'intrigue. L'anime, cependant, dessine des aspects de son scénario directement à partir du film de 1927. L'anime a eu une équipe de production de star, y compris le célèbre réalisateur d'anime Rintaro, le créateur d'Akira Katsuhiro Otomo en tant que scénariste, et l'animation par Madhouse avec le soutien conceptuel de Tezuka Productions.

Interstella 5555: The 5tory of the 5ecret 5tar 5ystem

Interstella 5555: The 5tory of the 5ecret 5tar 5ystem (インターステラ5555 Intāsutera Fō Faibu, “Four Five”) fut le premier clip vidéo majeur de Daft Punk. L'intégralité du film est une histoire animée franco-japonaise sur l'enlèvement d'un groupe pop interstellaire et leur sauvetage éventuel. Bien qu'il n'y ait aucun dialogue, et des effets sonores minimes, il est rempli de la musique de Daft Punk beaucoup de la même manière que le film The Wall de Pink Floyd est fait. Il intègre le futurisme, la science-fiction, et a des connotations cyberpunk.

Perfect Blue

Perfect Blue est un film du réalisateur Satoshi Kon. Son premier film, il raconte l'histoire de Mima, une chanteuse de pop à la retraite devenue actrice. Qui souffre du harcèlement sur Internet, et finalement d'une crise d'identité. Chaque mouvement qu'elle fait et action qu'elle fait est enregistré sur un site Web dédié à elle appelée “Mima's Room”. Le film a lieu à la fin des années 90, donc la technologie est basée sur la technologie de l'époque. Nous voyons donc un vieux Macintosh qui exécute des pages Web en HTML. Aaah … les bons moments … Au-delà, c'est un psychodrame qui vaut bien votre temps.

La Citée Interdite / Wicked City taki.wicked.city.jpg

Wicked City est un film d'animation japonais réalisé par Yoshiaki Kawajiri en 1987. Il est adapté de la série de romans du même nom écrite par Hideyuki Kikuchi, et publiée en 1985. A travers The Wicked City, Yoshiaki Kawajiri invente et crée un nouveau style, une sorte de curieux mixe entre le Hentai, la science-fiction, les légendes démoniaques, le gore, le trash et la pornographie.

Les hommes vivent entourés de monstres et de démons sans le savoir ; la cohabitation se fait de façon pacifique parce qu'une organisation occulte veille à ce que des accords soient respectés. Wicked City se situe dans un moment de crise, les accords étant sur le point d'expirer. Dans ce contexte, un humain et une femme démon sont chargés de servir de garde du corps à une sommité dont la signature est essentielle à l'établissement de nouveaux accords. Nos deux gardes du corps parviendront-ils à défendre cette personne ? Mais surtout, ne se sert-on pas d'eux pour accomplir tout autre chose sans qu'ils le sachent ?

Appleseed

Appleseed (アップルシード, Appurushīdo) est un film d'animation japonais réalisé par Shinji Aramaki sorti en 2004. Entièrement en images de synthèses, ce film a été créé à l'aide d'un moteur graphique nommé Trinity Engine.

En 2131, les bioroïds - clones créées pour réfréner les passions humaines - vivent en harmonie avec leurs créateurs dans la belle cité d'Olympus. A l'aube d'une nouvelle menace, le commandant Deunan est mandaté pour empêcher un génocide bioroïd. Mais cette guerrière d'élite se révèle être la pièce maîtresse d'un puzzle dont elle ignore encore les règles et les conséquences : la survie des deux espèces.

Appleseed est le premier film réalisé entièrement en ombrage de celluloïd. Dans ce genre d'animation, le dessin traditionnel japonais et la 3D ont fusionné. Pour cette réalisation, deux techniques sont notamment utilisées : l'ombrage de celluloïd et la capture de mouvement.

Vexille

Vexille (ベクシル 2077日本鎖国, Bekushiru 2077 Nihon Sakoku) (Vexille isolement du Japon 2077) est un film d'animation de science-fiction japonais réalisé par Fumihiko Sori, sorti le 18 août 2007.

Japon 2077, Vexille est une femme agent du SWORD qui enquête dans le milieu de la robotique expérimentale. L'opinion publique s'inquiète des dérives des nanotechnologies et de la vie synthétique, alors l'ONU interdit la recherche sur la robotique. L'entreprise Daiwa proteste afin de poursuivre les recherches, provoquant par la suite l'isolation du Japon qui a décidé de couper tout lien avec le reste du monde.

Biographie

Pirates of Silicon Valley (1999)

Probablement le meilleur film sur la guerre Microsoft contre Apple et sur le boom technologique des années 80-90. Assez divertissant.

Micro Men (2009)

Dramatisation légère de la guerre entre ZX Spectrum et BBC Micro pour le marché Britannique au début des années 80. avec Alexander Armstrong en tant que Sir Clive Sinclair et Martin Freeman en tant que Chris Curry.

The Social Network (2010)

Histoire en grande partie fabriquée, bon film, mais absolument pas contractuel a l'histoire de Facebook.

The Fifth Estate (2013)

Histoire de WikiLeaks et Assange à travers le filtre d'Hollywood. Non recommandé.

Jobs (2013)

Écrit par un gars avec seulement 1 crédit imdb, pas d'article Wikipedia et aucune présence sur le web (c'est probablement un nom d'emprunt), Ashton Kutcher joue Ashton Kutcher: Steve Jobs.

Snowden (2016)

Dirigé par Oliver Stone, dramatise les événements autour des fuites d'Edward Snowden.

Crime/Drama/Thriller

Videodrome (1983)
WarGames (1983)
Sneakers (1992)
Hackers (1995)

Ce film est un grand classique des nerds, et qui est a l'origine de beaucoup de références dans le millieux hacker. À voir obligatoirement.

Strange Days (1995)
The Net (1995)

Virtuosity (1995)

La méchante AI Russel Crowe échappe à la réalité virtuelle et arrive dans un corps T-1000'esque. Le cyber policier Denzel Washington doit l'arrêter! Pas mauvais, mais pas super non plus.

Antitrust (2001)

Un jeune programmeur se fait embaucher par une grosse boite d'info (allusion a Microsoft) avec un patron aux pratiques douteuses. Bon film et bonne musique.

23 (1998)
Track Down aka Takedown (2000)

Divertissant mais inexact sur la chasse de Mitnick.

Tom Clancy's NetForce (1999)

Mauvais film sur la cyberpolice. Plein d'absurdité sur tous les niveaux, non recommandé.

Swordfish (2001)

John Travolta joue un patron du crime merveilleux qui oblige un pirate informatique a pirater des comptes bancaires et d'autres choses. Bon film

Untraceable (2008)

Un serial killer utilise internet pour broadcasté ses victimes, Film pour effrayer vos parents.

Surrogates (2009)

Source Code (2011)

Ex Machina (2015)

Un huis clos basé sur le test de Turing. Easter egg

Chappie (2015)

L'histoire traite un fond intéressant mais Die Antwoord ruine tout, l'afrique du sud et les IA et la technologie n'est pas très crédible non-plus.

Black Hat (2015)

L'un des pires films jamais réalisés, une catastrophe a tous les niveaux. L'histoire est mixée sur un ver informatique existant: Stuxnet, mais ça devient vite n'importe quoi, et on tombe rapidement dans un schéma de hack, d'argent et d'armes. Toute l'histoire est saturée d'incohérences, aussi bien dans les termes ridicules employés par les acteurs que sur le plan d'exécution et les scènes de 'hack', les clichés sont juste monstrueux.

Comédies

Weird Science (1985)

Deux jeunes hommes tentent de créé la femme parfaite avec leur ordinateur, une poupée, un modem, un logiciel illégale du gouvernement, et l'électricité.

iSteve (2013)

Le premier biopic qui est sorti après la mort de Steve Jobs, ce film est une production hilarante du site Funny or Die. Ceci est également leur première production de long métrage !

Pornographique

HaXXXor: Volume 1: No Longer Floppy (2003)

Des filles enlèvent leurs vêtements et se masturbe tout en fournissant de brefs tutoriels sur des sujets tels que le sniffage réseau et le dumpster diving.

HaXXXor Volume 2: Fear of an 8-bit Planet (2004)

Plus de filles enlèvent leurs vêtements et se masturbe tout en fournissant d'autre tutoriels assez brefs sur des sujets tels que comment compté en binaire ou bien le partage de fichier p2p.

Romance

S1m0ne (2002)
Her (2013)

Joaquin Phoenix tombe amoureux d'une AI doublé par Scarlett Johansson.

Science-Fiction + Action/Aventure/Drama

2001: A Space Odyssey (1968)
Colossus: The Forbin Project (1970)

Blade Runner (1982)

Un des premiers films Cyberpunk.
Harrison Ford traque des cyborgs qui remettent en question leur programmation. À voir obligatoirement.

TRON (1982)

Ce film est presque une vision romantique de la connexion entre un programmeur et un programme.

2010: The Year we Made Contact (1984)

The Terminator (1984)

Le gouvernator à son meilleur niveau !
Un cyborg est renvoyé dans le temps pour tuer la mère du chef de la résistance humaine. Un soldat humain est également envoyé dans le temps pour protéger la mère.

Short Circuit (1986)
Max Headroom: 20 Minutes into the Future (1986)

Très bon film cyberpunk. La série TV par contre est vraiment mauvaise.

The Lawnmower Man (1992)
Lawnmower Man 2: Beyond Cyberspace (1996)
eXistenZ (1999)
The Matrix (1999)

Le premier est assez bon, le deuxième moins bon, et le troisième on va éviter d’en parler.

The Thirteenth Floor (1999)
The Animatrix (2003)

Plusieurs courts-métrages animés qui sont en corrélation avec l’univers de Matrix. Cela comprend la toile de fond de l'homme contre la machine et l'enfant que Neo a 'sauvé' entre Matrix 1 et 2.

Primer (2004)
I Robot (2004)

Will Smith en 2030, les robots sont devenus monnaie courante et servent l’intérêt des humains. Bon film.

The Hitchhiker's Guide to the Galaxy (2005)
Iron Man (2008)
TRON: Legacy (2010)

Reprise de TRON.

Transcendence (2014)

L'un des pires films jamais réalisés, Transcendance est un échec à tous les niveaux. Johnny Depp joue un gars dont le cerveau est téléchargé pour devenir une IA qui s'améliore elle-même pour devenir omnipotent. Ensuite, rien ne se passe.

Ex Machina (2015)

Un huis clos basé sur le test de Turing. Easter egg

Non-fiction

Documentaires

Hackers: Wizards of the Electronic Age (1984)

Entretiens courts et cool avec différents programmeurs, y compris Woz et Stallman.

The KGB, the Computer and Me (1990)

Suit un astronome excentrique essayant de traquer un hacker à la fin des années 80. Petit budget, mais fun.

Hyperland (1990)
The Triumph of the Nerds (1996)
Code Rush (2000)

Suit les développeurs de Netscape quand ils open source leur navigateur dans Mozilla et se font achetés par AOL.

Freedom Downtime (2001)

Doc sur la vie et l'incarcération de Kevin Mitnick.

The Code (2001)
The Secret History of Hacking (2001)
Revolution OS (2001)

Stallman, Linus, etc.

Startup.com (2001)
In the Realm of the Hackers (2003)

Suit la scène pirate fin des années 80 à Melbourne, en Australie, les terrains d'entraînement de Julian “Mendax” Assange.

Once Upon Atari (2003)

L'histoire d'Atari racontée par les devs d'Atari. Si vous l'ignoriez, c'était des mecs cool sous drogues.

Tetris: From Russia With Love (2004)

Suit la création de Tetris dans la Russie communiste, et le combat pour l'importer dans l'Amérique/l'Europe.

BBS: The Documentary (2005)

Histoire des BBS (réseaux informatiques pré-internet) qui couvre une quantité surprenante de problèmes modernes lié aux modems.

Chasing Ghosts: Beyond the Arcade (2007)

Interviews avec les champions des jeux d'arcade classiques et le fondateur de Twin Galaxies, Walter Day. Beaucoup de personnalités geek et fun a regardé.

Tilt, The Battle to Save Pinball (2006)
Steal This Film Parts 1 and 2 (2006)
The King of Kong: A Fistful of Quarters (2007)
Good Copy Bad Copy (2007)
Hackers Are People Too (2008)
RiP!: A Remix Manifesto (2008)
The Truth According to Wikipedia (2008)
Hackers Wanted (2009)
Get Lamp (2010)
All Watched Over by Machines of Loving Grace (2011)
Ecstacy of Order: The Tetris Masters (2011)
Demoscene - The Art Of The Algorithms (2011)
The Space Invaders - In Search of Lost Time (2012)
We Are Legion: The Story of the Hacktivists (2012)

DEFCON: The Documentary (2013)

L'histoire et l'expérience de DEFCON. Téléchargeable gratuitement sur le site DEFCON

Downloaded (2013)

L'histoire de Napster. La première technologie de partage de fichiers P2P massivement utilisé et la frénésie juridique qui a suivi.

Terms and Conditions May Apply (2013)

Doc sur les problèmes de droits d'auteur. Décent mais assez terne.

TPB AFK: The Pirate Bay Away from Keyboard (2013)

Doc à propos de The Pirate Bay, mettant en vedette Gottfrid “Anakata” Svartholm, Peter Sunde et Fredrik Neij. Le documentaire suit leurs mouvements, les raids de Pirate Bay, leurs problèmes juridiques, et quelques plans vidéo sur les serveurs de TPB. Doc qui en vaut la peine.
Le film intégral en ligne sur YouTube

We Steal Secrets: The Story of WikiLeaks (2013)

Doc à propos de la création de WikiLeaks et le shitstorm des médias qui a suivis. Plus sympathique à Manning que Assange. L’histoire est plus concentrée sur les personnages derrière que les ‘leaks’

Web Junkie (2013)

Suit un groupe de chinois accusés de «dépendance à Internet» et incarcérés dans des hôpitaux militaires.

The Internet's Own Boy: The Story of Aaron Swartz (2014)

Tout sur la longue lutte d'Aaron Swartz contre le droit d'auteur, et son suicide avant le procès. Très bon doc.

Citizenfour (2014)

Le documentaire de Laura Poitras sur Snowden. Beaucoup de séquences sur le début de la fuite et la réaction du gouvernement américain. Très bon doc.

Digital Amnesia (2014)

Atari Game Over (2014)

Brève histoire d'Atari et du crash de l'industrie du jeu vidéo. Le film met l'accent sur le déterrage de cartouche d'E.T. dans un site d'enfouissement.

From Bedrooms to Billions (2014)

The Hacker Wars (2014)

Couvre les hacktistes de 2010 et Anonymous, y compris weev, Jeremy Hammond, Barrett Brown, HBGary, Stratfor, LulzSec, Sabu et plus encore.

Deep Web (2015)

Suivit de la fermeture de Silk Road et des poursuites contre son administrateur Ross “Dread Pirate Roberts” Ulbricht. Le film est très sympathique à l'égard d'Ulbricht, et couvre des thèmes bien plus larges tels que la confidentialité, l'anonymat, les méthodes de poursuite du gouvernement et la guerre contre la drogue.
Le doc est narré par Keanu Reeves.

Nos ordinateurs ont-ils la mémoire courte? (2015)

Exploration des solutions de stockages actuel, et des solutions de stockage expérimentaux tel que le stockage d'information sur séquence ADN.

Banking on Bitcoin (2016)

Documentaire qui retrace l'histoire du bitcoin, les développeurs derrière, Mt. Gox, Silk road, le gouvernement, wall street, ce que la société en fait.

Zero Days (2016)

Documentaire porté sur Stuxnet, un logiciel malveillant d'autoréplication que les États-Unis et Israël ont créé pour détruire une partie clé d'une installation nucléaire iranienne et qui s'est finalement propagé au-delà de sa cible.

Nothing To Hide (2017)

Documentaire sur la surveillance de masse, avec Jérémie Zimmermann (La Quadrature du Net), Alison Macrina (Tor), des lanceur d'alertes ex-NSA, une femme politique allemande anciennement surveillée par la Stasi. Le fil rouge du documentaire est une expérience d'espionnage volontaire mené sur Mister X, jeune comédien vivant à Berlin. Le documentaire a été mis en ligne sous licence Creative Commons.

Bitcoin Big Bang: l'improbable épopée de Mark Karpeles (2018)

Retour sur l'affaire Mt. Gox, raconté par Mark Karpeles lui même.

Liens

films.txt · Dernière modification: 2018/06/11 09:29 par Xylitol